Quels types de paysages en 2030 et pour quelle biodiversité?

Plusieurs travaux concernant la dynamique des pins (distance de dispersion et survie des plantules) en fonction de différentes pressions de pâturage ont permis d'envisager des scénarios d'évolution du paysage du Causse Méjean à l'horizon 2030.

  • scénario "tendances actuelles" : il se caractérise par une fermeture progressive des milieux au même rythme que celui observé à ce jour.
  •  scénario "libéralisation" : il engendrerait un agrandissement et une intensification des surfaces cultivées et une plus faible pression de pâturage sur les parcours. Il permettrait une progression encore plus importante de la forêt.
  • scénario "processus naturels" :  il se base sur une disparition de l'agriculture qui entrainerait une fermeture du milieu par une dispersion du pin sur la quasi-totalité du Causse.
  • scénario "aménagement de la nature" : il consisterait à accorder des subventions à l'agriculture pour conserver les milieux ouverts par une coupe des pins et une pression de pâturage forte. 

Afin de comprendre en quoi ces modifications de paysages pouvaient influencer la biodiversité patrimoniale, nous avons sélectionné, parmi les espèces d'oiseaux et de plantes présentes sur le Causse, celles pour lesquelles ce Causse porte une forte responsabilité en terme de conservation. Nous avons sélectionné, selon ce critère de responsabilité, 15 espèces d'oiseaux (espèces dont le nombre de couples nicheurs est supérieur à au moins 1% des effectifs estimés à l'échelle nationale) et 45 espèces de plantes (présents sur 16 départements en France maximum + espèces protégées). Le graphique ci-dessous présente l'impact possible de ces 4 scénarios sur cette biodiversité patrimoniale.

Scénarios à l'horizon 2030: impacts sur l'avifaune et la végétation

haut de la page