Méthode de l'étude

Sur le site du Pic Saint-Loup l'usage combiné de l'analyse de séries de photographies aériennes (complétée par des enquêtes), les suivis périodiques de la végétation et de l’avifaune, et, en 2004, un inventaire sur les coléoptères nous ont permis :

  • de décrire et quantifier l’évolution de l'utilisation des terres et de la végétation au cours du XXème siècle
  • de quantifier la réponse des oiseaux aux changements de paysage suite à l’abandon des terres
  • d'analyser la réponse des coléoptères aux modifications du paysage

Zone d'étude

Légende: Les stations de relevé de végétation et d'avifaune: en jaune rouge et noir les 200 points initiaux de 1978 et répétés en 1992 et 2003; en bleu relevés de la zone d'extension mise en place en 2004, en rouge les 50 points répétés trois années de suite 2003-2004-2005 (si vous désirez en savoir plus sur cette partie, contactez le responsable de cette étude), en noir les points retirés des analyses finales.

Voici les différents protocoles que le CEFE a réalisé dans le secteur du Pic Saint-Loup :

  • En 1978, nous avons effectué 200 points d’écoutes. Chaque espèce différente entendue ou vue pendant 20 minutes a été répertoriée qualitativement (Présence/Absence). Un relevé de la végétation environnante a aussi été mené.
  • En 1992, le même protocole a été suivi excepté que chaque individu a été recensé  (abondance = quantitatif). Le relevé végétation a été affiné.
  • 2003 : protocole identique à celui de 1992.
  • 2004 : relevé sur une extension de 50 points sur un site proche moins affecté par la déprise : Bassin de Saint Martin de Londres. (même protocole).
  • 2004 et 2005: relevés de l’abondance de 50 points parmi les 200 (même protocole, pour en savoir plus, contactez le responsable de cette étude).

haut de la page